Make your own free website on Tripod.com

retour à l'introduction

LITTLE BIG HORN, 2002

visite virtuelle

(toutes les photos sont du webmaster, elles ne sont copiables qu'avec son accord par e-mail)

 

5) Reno Hill et l'attaque initiale du village + le siège de Reno Hill

25 juin 1876, 15h00-18h00 : Le major Reno reçoit l'ordre de descendre sur le plateau pour attaquer les Indiens de front et les occuper pendant que Custer attaquera le village de flanc en passant par les collines. Reno charge le village, puis, près de l'objectif, change d'avis et établit une ligne de feu. Celle-ci, totalement à découvert, est très fragile face aux Indiens qui réagissent rapidement. Reno fait retraite jusque dans un bois près de la rivière, une position idéale pour tenir très longtemps, selon l'avis de tous les officiers de sa compagnie interrogés par la suite. Les soldats américains, effectivement, ne perdent que deux de leurs collègues en 30 mn de combat. Soudain, Reno, qui discutait avec le scout indien Bloody Knife, est témoin de la mort de ce dernier. De la cervelle éclabousse le major. Reno perd alors totalement ses moyens, hurlant des ordres contradictoires puis quittant la zone au galop, suivi des soldats qui avaient compris sa manoeuvre. Il ne met aucune arrière-garde pour protéger sa retraite, qui se transforme en une sanglante déroute près du gué de la Little Big Horn. Les survivants du bataillon de Reno se regroupent sur Reno Hill et essuient une résistance sporadique.

Bientôt arrive Benteen, puis le train de munitions. La résistance indienne est alors très faible. Le capitaine Weir, de la compagnie D, demande à pouvoir bouger pour porter assistance à Custer. Des bruits de batailles sont clairement audibles à une dizaine de kilomètres. Benteen et Reno refusent, mais Weir leur désobéit et part à la recherche de Custer avec sa compagnie. Benteen et Reno finissent par le suivre de mauvaise grâce, 30 minutes plus tard. Arrivés à mi-parcours de Custer Hill, ils sont témoins des derniers instants de la colonne de Custer et rebroussent chemin, harcelés par des Indiens. Dans la soirée du 25 juin, les Indiens reviennent en force harceler Reno et Benteen, harcèlement qui se changera en dur siège le 26 juin.  Les hommes du 7ème de cavalerie seront relevés le 27 juin au matin.

En 1877, un tribunal sera chargé d'analyser les manquements au devoir de Reno (et indirectement, de Benteen). La carte topographique présentée par l'avocat de Reno pour expliquer les mouvements de Reno et de Benteen suscita des réactions troublées des témoins. Dans les années 1950, des analyses révèleront qu'elle était totalement fausse. Marcus Reno et surtout Frederick Benteen subissent aujourd'hui les foudres des chercheurs sur la bataille de Little Bighorn, qui mettent en avant leur culpabilité dans la défaite de Little Bighorn.

Une vue du site du campement indien le 25 juin 1876. La colonne de Reno attaqua à gauche de la photo, près du cercle des Sioux Hunkpapa.

A droite, en bas de la photo, le gué de la rivière Little Big Horn où le bataillon de Reno fit une désastreuse retraite. Le major Marcus Reno, oubliant toutes les règles militaires, oublia de placer des hommes pour couvrir la retraire de ses hommes dans la difficile traversée de la rivière. Les Indiens, en surnombre, n'eurent aucune peine pour tuer 50% de la compagnie de Reno, soit plus de 50 hommes.

 

 

 


retour à l'introduction